Laure Courty

CEO de Jestocke.com

« Toujours te dire, on essaye ça, peut être que je me trompe et c’est pas grave, je ferai autre chose. »
Illustration de l'épisode 14 du Podcast Le Pompon : Laure Courty, CEO de Jestocke.com

Le Pompon – Épisode 14

Pour ce nouvel épisode j’ai le plaisir de recevoir Laure Courty, Fondatrice et CEO des plateformes Jestocke.com et So We Store, des services permettant de réduire la vacance sur des surfaces inoccupées ! 

J’ai adoré son partage d’expérience et la création de ces plateformes en partant d’un besoin de stockage lors de son emménagement. Elle ne trouvait pas des espaces suffisamment proches de chez elle, à des prix abordables et a donc créé la solution ! 

On aborde tout d’abord son parcours d’étudiante, où elle se laisse porter par le vent qui l’amène à Paris 8 en cursus LEA puis ses débuts dans l’édition où elle a travaillé pendant plus de 10 ans. Une belle expérience qui lui a permis de mieux se connaitre et surtout d’appréhender ses forces et ses faiblesses pour se lancer plutôt sereinement à son compte. 

Il faut que tu saches tout faire, que t’apprennes vite vite vite, que tu testes vite vite vite.
Elle s’installe à l’Auberge Numérique pour passer ses premiers mois de création entourée d’entrepreneurs et avoir un cadre. Depuis devenu Unitech Bordeaux, l’Auberge Numérique a accueilli de belles entreprises de l’économie collaborative ! 
La plateforme démarre donc en 2013 et Laure fait sa première levée de fonds en 2015 pour un tour à 350 000€. Totalement novice sur le sujet des levées de fonds, elle y va sans trop se poser de questions et profite de la création des entreprises dans l’économie collaborative type Blablacar pour amorcer cette levée en surfant sur cette mode.
Cette première levée lui permet de voir plus loin, plus rapidement, avec une équipe qui l’entoure pour mieux appréhender ce marché en pleine croissance. La demande de particuliers croit et celle des entreprises arrive par ce même biais.
J’ai découvert tout ce qu’il y avait comme vacance : c’est complètement aberrant, des bâtiments, des parkings, des sous-sol inoccupé…

Je me suis rendu compte au cours de cet échange de l’aspect écologique de la démarche. C’est pour cela que Jestocke.com et sa soeur So We Store font pleinement partie de l’économie collaborative. En plus de permettre à des particuliers de louer leurs espaces et donc d’avoir un complément de revenu, d’apporter des espaces à proximité de domiciles de personnes en recherche de stockage, la question de l’écologie est au coeur de l’entreprise. Utiliser ces espaces (caves, parking couverts, garages, locaux commerciaux…)   évite de créer des entrepôts en dehors des agglomérations, construits alors que la place existe. La mobilité douce se mettant en place – doucement mais sûrement – en centre urbain bénéficie et bénéficiera de ces espaces de stockage.

Franchement c’est pas simple le job d’entrepreneur ! Ce serait mentir de te dire que je n’ai pas l’impression de gravir des falaises.
Elle se dit “définitivement entrepreneur”, a fait une 3e levée de fonds en début d’année d’1,7M pour aller chercher de nouvelles opportunités et développer l’entreprise.

Placée en 2e position après Pierre Hurmic sur la liste, elle s’engage dans l’aventure pour apporter son expérience, son énergie et sa vision d’une écologie positive et dynamisante !

Un bel échange sur son parcours, ce qui l’anime, ses coups de stress et ce bel écosystème dans lequel elle évolue.

Belle écoute à vous 😉

À écouter sur

Partager cet épisode

Le Pompon, c’est aussi : 

Épisode 57 – Wiame Benyachou

Épisode 57 – Wiame Benyachou

Au fil du temps, elle assiste à une réunion de sa ville à l’âge de 16 ans, révoltée car la ville ne donnait ni accès à la mobilité, ni à la culture pour les jeunes. Suite à cette réunion, Wiame s’engage dans des mouvements de jeunesse, et c’est comme ça qu’elle découvre qu’elle peut à la fois défendre ses idées et en même temps faire avancer les choses.
Son premier engagement ? Défendre le prix du bus pour les trajets entre la ville et la campagne.

lire plus
Épisode 56 – Thomas Boisserie

Épisode 56 – Thomas Boisserie

Son inspiration pour Les Nouvelles Fermes vient du projet Gotham Green, une ferme hydroponique au-dessus d’un supermarché à Brooklyn. Il s’est penché sur le sujet, a réfléchi à comment le tourner de manière éco-responsable et s’est intéressé à l’aquaponie, un écosystème qui unit le fait de cultiver des végétaux en symbiose avec des poissons.

lire plus
Épisode 55 – Léa Thomassin

Épisode 55 – Léa Thomassin

Le point de départ de son engagement associatif ? C’est grâce à l’un de ses professeurs de terminale, qui avait fait un premier cours sur le développement durable. Léa réalise que c’est un sujet qui fait sens et qu’elle a envie de faire ça : imaginer un modèle d’entreprise compatible avec la planète.

lire plus
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial