Stéphane Toson

Kiné-Ostéopathe

« On a un potentiel extraordinaire qu’on sous-estime tous. »
Illustration de l'épisode 17 du Podcast Le Pompon : Stéphane Toson, Kiné-Ostéopathe

Le Pompon – Épisode 17

Pour ce nouvel épisode j’ai le plaisir de recevoir Stéphane Toson, kiné-ostéopathe aux multiples facettes. Il exerce son métier depuis 23 ans, et depuis est devenu formateur en énergétique, coach, et a été kiné des équipes de France de Natation, de Volley-ball, de Rugby et j’en passe ! 

On revient sur tout son parcours et on aborde en premier lieu son enfance et sa soif de sport ! Il rêve dès le plus jeune âge d’être champion olympique et alors qu’il s’apprêtait à entrer en section sport-étude de tennis, un problème au talon l’empêche de s’orienter vers le haut niveau. Cela ne l’empêchera en revanche pas d’exceller en tennis, natation, karaté, tir au pistolet, rugby… et vous verrez que la liste est encore longue ! 

C’est vers son envie d’enfant de soigner les gens qu’il se dirige et je suis impressionné par son envie depuis tout jeune déjà de comprendre les choses, d’appréhender ce qui ce cache, de comprendre les comportements et le fonctionnement du cerveau humain. Il intègre l’école de médecine et fait parti de la première promo à être kiné. Un excellent moyen pour plus tard d’allier ses deux passions : être kiné et être dans le milieu du sport. 

Grâce à des rencontres et des opportunités variées, on lui propose de suivre l’équipe de France de sauvetage côtier, puis celle de voile, d’athlétisme (avec à l’époque un certain Eric Dubus), de rugby à 7 (grâce à laquelle il fera le tour du monde et pourra s’enrichir de chaque culture), de celle de rugby puis de l’équipe de France de volley-ball. Comme il nous le raconte, c’est un très bon moyen pour lui de conserver ses deux passions. 

Après ce qui fait la différence à très haut niveau, c’est la tête hein, la capacité d’avoir l’envie de se dépasser et de se donner les moyens psychologiques d’y arriver.
En côtoyant ces sportifs de haut niveau et pour assouvir sa curiosité débordante, il s’intéresse de prêt à la fois à la compréhension de l’attitude psychologique de chacun ainsi qu’aux différentes médecines qui existent pour soigner les patients et surtout leur apporter la solution qui leur convient. Il exerce alors à la fois sur le corps et l’esprit. 
Apprendre comment on fonctionne, comment chacun d’entre nous fonctionne en tant qu’individu unique et non un individu noyé dans une masse, et pouvoir accompagner une personne pour soigner son corps ou son esprit, c’est ce qui l’anime. 
Le plus important ce n’est pas ce que les autres vont penser ou dire, c’est qu’est ce que vous voulez pour vous, qu’est ce qui est bon pour vous.

On revient également sur ses meilleurs souvenirs lors des grandes rencontres sportives ! Une véritable famille entière qui vibre avec les joueurs sur le terrain. Des émotions qu’il nous partage avec énormément de plaisir et de joie !

On aborde son passage à la présidence de la commission antidopage de la Fédération Française de volley-ball et de ce fléau dans le sport qu’est le dopage à haut niveau. Un passage important pour lui puisque cela lui permet de comprendre ce qui pousse les sportifs à avoir recours au dopage. 

Soyons à 100% de ce que l’on est et de qui l’on est jour après jour, sans jugement, et en n’écoutant pas le jugement des autres.
Bien sûr tout au long de notre échange, Stéphane nous parle de diverses méthodes de médecines comme la médecine chinoise, le Reiki, la médecine énergétique, la numéro biologie… Autant de techniques passionnantes pour apporter à chacun celle qui lui conviendra le mieux pour se comprendre et travailler sur son développement personnel. C’est un univers que je n’avais pas encore abordé sur le Pompon, et je suis ravi d’avoir le retour d’expérience de Stéphane ! 
Stéphane est également coach et nous partage avec enthousiasme son expérience riche en apprentissages. Un belle séance de coaching ! 
Être heureux c’est hyper simple : il faut juste le vouloir.  
Belle écoute à tous 😃

À écouter sur

Partager cet épisode

Le Pompon, c’est aussi : 

Épisode 57 – Wiame Benyachou

Épisode 57 – Wiame Benyachou

Au fil du temps, elle assiste à une réunion de sa ville à l’âge de 16 ans, révoltée car la ville ne donnait ni accès à la mobilité, ni à la culture pour les jeunes. Suite à cette réunion, Wiame s’engage dans des mouvements de jeunesse, et c’est comme ça qu’elle découvre qu’elle peut à la fois défendre ses idées et en même temps faire avancer les choses.
Son premier engagement ? Défendre le prix du bus pour les trajets entre la ville et la campagne.

lire plus
Épisode 56 – Thomas Boisserie

Épisode 56 – Thomas Boisserie

Son inspiration pour Les Nouvelles Fermes vient du projet Gotham Green, une ferme hydroponique au-dessus d’un supermarché à Brooklyn. Il s’est penché sur le sujet, a réfléchi à comment le tourner de manière éco-responsable et s’est intéressé à l’aquaponie, un écosystème qui unit le fait de cultiver des végétaux en symbiose avec des poissons.

lire plus
Épisode 55 – Léa Thomassin

Épisode 55 – Léa Thomassin

Le point de départ de son engagement associatif ? C’est grâce à l’un de ses professeurs de terminale, qui avait fait un premier cours sur le développement durable. Léa réalise que c’est un sujet qui fait sens et qu’elle a envie de faire ça : imaginer un modèle d’entreprise compatible avec la planète.

lire plus
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial