Laurent Calando

Cofondateur de Samboat

« C’est un peu ça le combat de l’entrepreneur: c’est réussir à transformer toutes ses menaces en opportunités. »
Illustration de l'épisode 19 du Podcast Le Pompon : Laurent Calando, CoFondateur de Samboat

Le Pompon – Épisode 19

Pour ce nouvel épisode j’ai le plaisir de recevoir Laurent Calando, cofondateur de Samboat, la plateforme de location de bateaux entre particuliers.
 
J’ai adoré son histoire car il est lui aussi parti d’un constat pour créer sa société : un bateau est en moyenne utilisé 10 jours par an par son propriétaire, or entretenir un bateau à un coût, et la location est bénéfique aussi bien pour le propriétaire que pour le locataire qui souhaite vivre une expérience unique. De l’économie collaborative comme on les aime !
Quasiment né sur un bateau, il navigue depuis son plus jeune âge et obtient -of course- son permis bateau avant son permis voiture !
C’est à partir de son expérience familiale et d’un voilier sur le Bassin qui servait 2 à 3 fois par an, qu’il se dit que ce serait mieux d’en louer un. 
Après son Master 2 à l’IAE de Paris puis son alternance chez Total où il rencontre celui qui deviendra un bon ami et son associé, Nicolas Cargou, ils marient leurs deux passions pour créer ensemble cette plateforme de location de bateaux entre particuliers.  
Pour tester leur idée, ils répondent au concours des 101 projets, organisés par Xavier Niel, Marc Simoncini et Jacques-Antoine Granjon, concours où 300 projets pitchent et où 101 sont sélectionnés pour avoir un accompagnement. Au final, ils ne seront pas sélectionnés parmi les 101 mais cette aventure les conforte dans leur envie d’entreprendre et de lancer le projet coute que coute. 
C’est dans l’échange et le partage qu’on a été plus fort et plus efficace dans notre projet.
De Paris, ils débarquent à Bordeaux, à l’Auberge Numérique pour être incubés et profiter d’un réseau d’entrepreneurs aujourd’hui bien connus, avec notamment Benoit Panel et Adrien Pinson de Yescapa et Laure Courty de Jestocke.com. Et ils s’inspirent de modèles comme Blablacar, Drivy et Ouicar, ainsi que Airbnb ! Car au départ, ils craignent que les propriétaires ne soient pas prêt à louer leur bateau, même craintes qui existaient dans l’immobilier à l’arrivée d’Airbnb. L’histoire aura prouvé le contraire.
Les débuts sont excellents puisque rapidement la demande est supérieure à l’offre, ils répondent donc à un vrai besoin.
 
Une première levée de fonds, puis une deuxième quelques années plus tard permet à l’équipe d’accélérer son développement pour se positionner à la première position de la location de bateau en ligne pour particuliers. Le partenariat avec Dream Yacht Charter leur permet également de mettre un pied à l’international et de développer la flotte de l’entreprise. 
On a fait tellement d’erreurs, de choses où l’on s’est plantés, qu’on apprend très rapidement, c’est ça qui est bien !

Aujourd’hui, Samboat c’est 40 000 bateaux sur le site, 76 pays, une application dans laquelle on peut gérer ses contrats, des Boat Captain qui gèrent le bateau au port, une note moyenne de 4,9/5 sur l’application… 🚀 Un très beau projet qui a pris forme ! 

Pour Laurent, l’idée c’est d’accompagner le nautisme dans sa transformation : l’activité s’ouvre au grand public et à un public plus jeune, il faut donc apporter une réponse en adéquation avec ce mouvement. 
Il nous partage ses meilleurs souvenirs en bateau; les plus beaux lieux à visiter en France depuis la mer; des bons plans comme l’application Navily, une sorte de tripadvisor des spots de mouillage; et le parallèle entre le capitaine d’un bateau et le chef d’entreprise. 
 
Être navigateur c’est beaucoup d’humilité, accepter que la force de la nature soit beaucoup plus forte que tout ce que tu pourras envisager.
Un échange très sympa avec Laurent, qui donne envie de se louer un bateau cet été, sur le Bassin ou partout en France ! Car oui, on peut en louer partout en France, sur le Bassin, en Méditerranée, sur des lacs, des fleuves… on trouvera notre bonheur dans un rayon de 100km quel que soit notre adresse postale ! 

Belle écoute à tous 😃

À écouter sur

Partager cet épisode

Le Pompon, c’est aussi : 

Épisode 57 – Wiame Benyachou

Épisode 57 – Wiame Benyachou

Au fil du temps, elle assiste à une réunion de sa ville à l’âge de 16 ans, révoltée car la ville ne donnait ni accès à la mobilité, ni à la culture pour les jeunes. Suite à cette réunion, Wiame s’engage dans des mouvements de jeunesse, et c’est comme ça qu’elle découvre qu’elle peut à la fois défendre ses idées et en même temps faire avancer les choses.
Son premier engagement ? Défendre le prix du bus pour les trajets entre la ville et la campagne.

lire plus
Épisode 56 – Thomas Boisserie

Épisode 56 – Thomas Boisserie

Son inspiration pour Les Nouvelles Fermes vient du projet Gotham Green, une ferme hydroponique au-dessus d’un supermarché à Brooklyn. Il s’est penché sur le sujet, a réfléchi à comment le tourner de manière éco-responsable et s’est intéressé à l’aquaponie, un écosystème qui unit le fait de cultiver des végétaux en symbiose avec des poissons.

lire plus
Épisode 55 – Léa Thomassin

Épisode 55 – Léa Thomassin

Le point de départ de son engagement associatif ? C’est grâce à l’un de ses professeurs de terminale, qui avait fait un premier cours sur le développement durable. Léa réalise que c’est un sujet qui fait sens et qu’elle a envie de faire ça : imaginer un modèle d’entreprise compatible avec la planète.

lire plus
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial