Christophe Brachet

Photographe de plateau

« Je me suis toujours dit si ça marche pas, j’aurais essayé, c’est pas grave, j’aurais pas de regrets en fait. »
Illustration de l'épisode 23 du Podcast Le Pompon : Christophe Brachet, Photographe de cinéma

Le Pompon – Épisode 23

Pour ce nouvel épisode j’ai le plaisir de recevoir Christophe Brachet, photographe de cinéma, plus communément appelé photographe de plateau ! 

Cet autodidacte a un parcours passionnant ! Originaire de Saint-Médard-en-Jalles, il a vécu 10 ans à Sainte-Luce à la Martinique, et est photographe de cinéma depuis 10 ans, avec au départ de ce métier, un ami et un casting d’acteur loupé.

Moi je ne voulais pas être frustré donc j’avais envie d’aller au bout de mes rêves.   
Et ses rêves, il en a plusieurs. D’abord c’est la plongée et le surf qui vont être son quotidien. Après avoir fait des études STAPS pour devenir prof de sport, il part dans la foulée de ses études à la Martinique pour enseigner la plongée sous-marine. Il y restera 10 ans. 

A Saint-Luce il se spécialise dans le surf et la plongée sous-marine en petits groupes et développe un fort intérêt pour ces sports avec des personnes handicapées. Il y organise le Téléthon aux côtés de Frédéric Zeitoun et Sophie Davant ce qui lui permet de combiner 2 passions (parmi d’autres!) : la plongée et la télévision qui va démocratiser le handicap aux yeux du grand public. C’est un sujet qui lui tient énormément à coeur et on en parle longuement durant l’épisode. L’importance de démocratiser, d’en parler, de mélanger les personnes valides et non valides, accepter cela, c’est un sujet sur lequel nous aurions pu rester bien plus longtemps ! 🙂 

C’est à l’âge de 32 ans qu’il arrive à Paris pour poursuivre un autre rêve : celui d’être acteur. Il quitte la Martinique, bien usé par le métier physique de prof de surf et de plongée (oui ce ne sont pas que des vacances !), pour s’envoler à Paris avec l’envie de changer. Repéré par Dominique Besnéhard lors de son année passée au Laboratoire de l’acteur, on parle de ce fameux casting un peu loupé et rebondit en proposant d’être photographe sur ce long métrage avec Jean-Pierre Bacri. 

Et c’est le début d’une belle aventure ! 
 
Ayant découvert la photo à 20 ans grâce à un ami, il s’est formé sur le tar, sous l’eau aussi puisque sur ses premiers clichés ce sont plutôt des requins, dauphins et autres animaux marins que l’ont découvre. Un univers marin qui lui sera très utile par la suite car le calme, la concentration et la discrétion sont des qualités primordiales pour opérer sur un plateau de tournage.
Alors de fil en aiguille, il est recommandé sur d’autres plateaux de tournage et s’intègre dans le milieu comme un photographe à l’oeil aiguisé aux compétences remarquables.
Ce que j’aime dans la photographie, c’est faire passer une émotion.
Réussir à se faire oublier, créer des ambiances, être “sur le pouls” de l’acteur comme il le dit, c’est son job. 
 
Il a photographié les plus grands, d’Isabelle Adjani, en passant par Gérard Depardieu, Jean Dujardin, Mélanie Laurent, Louise Bourgoin ou encore Catherine Deneuve. Chaque actrice et chaque acteur a ses spécificités et c’est à Christophe de faire passer leurs émotions au travers de ses photos. Il est l’auteur d’affiches de films, est photographe de plateau de la série “Dix pour cent”, “OSS 117”, l’a été sur “Le Retour du Héros”, “Embrasse-moi”, “Je suis un soldat”,… et j’en passe ! 

 

Mon métier, ce qu’il faut comprendre, c’est qu’il est là pour donner envie aux gens. Je pense que si on a compris ça, on peut comprendre plein de choses derrière. Mon métier c’est susciter l’envie et le désir. 
Il nous explique comment il prépare ses tournages avec la lecture du scénario, tournages de plus en plus courts, avec un temps réduit également pour le photographe qui a su s’adapter au fil des années à l’évolution de la technologie. Christophe est d’ailleurs depuis 2011 Ambassadeur de Sony Europe, à l’époque peu reconnu pour ses produits et qui est aujourd’hui un grand acteur du marché ! Encore une fois, être là au bon moment, avoir le feeling !

On aborde également ses projets perso sublimes, avec notamment Dans le bleu, Reconstruction et Sans Domicile Fixe, trois projets que je vous invite à découvrir sur son site. Ils sont d’une beauté frappante.  Enfin on aborde la Festival du Film Francophone d’Angoulême où il est également photographe et très engagé dans l’organisation du Festival, ainsi que l’association qu’il préside, l’Association des Photographes de films associés. 

Un échange passionnant pour un métier peu connu dont nous connaissons pourtant bien le travail !  Christophe est animé par des passions, de fortes valeurs et une énergie débordante que j’ai adoré découvrir lors de notre échange ! 
Faites un tour sur son site ou son profil Instagram, le détour en vaut la chandelle !  Belle écoute à toutes et à tous ! 😉

À écouter sur

Partager cet épisode

Le Pompon, c’est aussi : 

Épisode 38 – Christine Hassid

Épisode 38 – Christine Hassid

D’abord en tant que danseuse, dans les plus prestigieuses compagnies du monde. De Tel-Aviv, en passant par New-York et Séoul, Christine danse et s’intéresse au fil des années de plus en plus près à la création. D’abord en tant qu’assistante chorégraphe, puis en tant que chorégraphe.

lire plus
Épisode 37 – Christophe Chartier

Épisode 37 – Christophe Chartier

Christophe est un vrai capitaine de navire qui a su donner le cap à tout son équipage, leur apporter une vision avec des valeurs ancrées et cette confiance commune qui a permis à Immersion de traverser les tempêtes et de garder tout le monde à bord.

lire plus
Épisode 36 – Xavier Viton

Épisode 36 – Xavier Viton

Artiste dans l’âme depuis son plus jeune âge, il prend goût très tôt à la scène. Il y monte à plusieurs reprises, dans son école puis son village et dès que l’occasion se présente, il est présent, singulier, et porte sa voix.

lire plus
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial