Christelle Gauzet

Défi d’Elles

« La vie est belle, de ce qu’elle peut offrir, et de ce qu’on veut en faire aussi. Parce que c’est à nous de construire notre chemin, et ne pas trop se laisser porter, ne pas avoir peur. »
Illustration de l'épisode 24 du Podcast Le Pompon : Christelle Gauzet, Défi d'Elles

Le Pompon – Épisode 24

Pour ce nouvel épisode j’ai le plaisir de recevoir Christelle Gauzet, gagnante de Koh Lanta en 2008 et co-fondatrice des raids Défi d’Elles 💪🏻
 
Le défi, l’aventure, la peur, le dépassement de soi ça vous parle? 
 
Christelle est une aventurière dans l’âme qui relève tous les défis ! 

Des vies, elle en a vécu plus d’une ! C’est d’abord une carrière dans la police qu’elle entame très tôt puisqu’elle entre à l’école de police de Périgueux à 19 ans. Elle fera de nombreux postes dans la police, d’agent de sécurité, en passant par gardien de la paix, chauffeur et à la protection de hautes personnalités. Marcher au pas, obéir, apprendre les lois, les codes de procédure et tirer avec une arme font partis de ses apprentissages. 

Une femme est aussi capable qu’un homme de faire quoique ce soit.
C’est à la fois pour prouver ce que dit cette phrase et aussi pour prouver à son père, policier, qu’elle est capable de faire un métier au départ (et surtout il y a 20ans) très masculin qu’elle se lance. On aborde longuement sa carrière et comment ça l’a forgé. Comment, face à la violence, parfois la haine, la mort, la peur, elle a su établir une carapace autour d’elle pour se protéger. 

En 2008, alors qu’elle regarde Koh Lanta avec sa mère à la télé, le déclic opère ! Elle ira à Koh Lanta, pour se dépasser et aussi pour prouver à son père qu’elle en est capable. Alors en route, elle passe les castings, est prise, mais la police en décidera autrement. Pour 15 jours seulement. Puisque Tf1 voulait vraiment Christelle dans les aventuriers ! Elle nous explique qu’elle passe par la déception, la tristesse de passer à côté d’un événement de vie, et le rebondissement d’une équipe de production qui fait jouer ses relations dans la police pour que Christelle participe. L’histoire est incroyable ! 

Cette aventure ça m’a permis d’apprendre beaucoup sur moi, d’apprendre que j’étais résistante, c’est dur 40 jours sur cette île.

Résistante. C’est le terme. 40 jours sur cette île, à avoir froid, faim, dormir peu la nuit, avoir le bruit incessant des vagues… Une véritable aventure qui l’a pousse dans ses retranchements et là aussi forge un caractère déjà bien costaud. 40 jours qui ont forcément un tournant dans sa vie. Gagnante de Koh Lanta, ça n’arrive pas à tout le monde !  

Christelle retourne assez rapidement dans la police et sa victoire lui ouvre le champ des possibles. Peu sportive en 2008, avec seulement 3 semaines de préparation, elle remporte Koh Lanta. Tout est possible. Je le dis souvent, là encore nous en avons la preuve.

Elle nous raconte son cheminement dans la police et comment elle veut accéder à des postes toujours plus passionnant, challengeant, mais qu’au bout d’un moment, de par son passé de gagnante de Koh Lanta et aussi parce qu’elle une femme, elle est confrontée au plafond de verre. 

C’est alors qu’après avoir participé à plusieurs Raid’Amazone suite à sa participation à Koh Lanta, elle décide d’organiser un weekend de raid entre amies sur le Bassin d’Arcachon, son terrain de jeu. 

Women empowerment, dire aux femmes : vous êtes capable de faire des grandes choses, si je l’ai fait, vous pouvez le faire, je vous assure ! Il faut se dire qu’on est capable. Un échec nous rend plus fort après, c’est pas grave, vous échouez, vous remontez !
C’est le début d’une très très belle aventure ! Commencé comme association, le raid Défi d’Elles prend forme et c’est un succès dès la première édition puisque 100 femmes participent !  Le raid Défi d’Elles, c’est un raid 100% féminin, pour montrer aux femmes qu’elles sont capables. Capables de se surpasser, de s’entraider, de viser haut. En plus de véhiculer des émotions, une énergie incroyable, Christelle et Ly veulent soutenir l’association Keep a Breast, une association de prévention au cancer du sein. 1 femme sur 8 sont touchées par le cancer du sein or par l’auto-palpation mammaire (et oui je suis curieux sur tous les sujets, encore plus quand ils sont utiles !), il est possible de ne pas en mourir. 

Soutenues par de nombreuses personnalités, le raid Défi d’Elles est une bouffée d’air frais, d’énergie et de valeurs importantes. 

C’est tellement passionnant, que j’ai pas l’impression de travailler. Quand on fait un métier où l’on n’a pas l’impression de travailler, c’est qu’on est sur la bonne voix.
Heureusement pour nous (les hommes) un raid mixte verra le jour l’année prochaine ! 🔥 Alors faites un tour sur le site de Défi d’Elles, suivez Christelle et Ly sur les réseaux sociaux, et vous verrez des femmes qui se surpassent, des femmes courageuses, rayonnantes, solidaires, inspirantes et clairement dingues ! 😃 Tout ce qu’on aime 👌🏻
Belle écoute à toutes et à tous ! 😉 Partagez, likez, abonnez-vous, notez avec ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ ce podcast pour qu’il soit connu par le plus grand nombre ! À la semaine prochaine pour un nouvel épisode du Pompon !

À écouter sur

Partager cet épisode

Le Pompon, c’est aussi : 

Épisode 57 – Wiame Benyachou

Épisode 57 – Wiame Benyachou

Au fil du temps, elle assiste à une réunion de sa ville à l’âge de 16 ans, révoltée car la ville ne donnait ni accès à la mobilité, ni à la culture pour les jeunes. Suite à cette réunion, Wiame s’engage dans des mouvements de jeunesse, et c’est comme ça qu’elle découvre qu’elle peut à la fois défendre ses idées et en même temps faire avancer les choses.
Son premier engagement ? Défendre le prix du bus pour les trajets entre la ville et la campagne.

lire plus
Épisode 56 – Thomas Boisserie

Épisode 56 – Thomas Boisserie

Son inspiration pour Les Nouvelles Fermes vient du projet Gotham Green, une ferme hydroponique au-dessus d’un supermarché à Brooklyn. Il s’est penché sur le sujet, a réfléchi à comment le tourner de manière éco-responsable et s’est intéressé à l’aquaponie, un écosystème qui unit le fait de cultiver des végétaux en symbiose avec des poissons.

lire plus
Épisode 55 – Léa Thomassin

Épisode 55 – Léa Thomassin

Le point de départ de son engagement associatif ? C’est grâce à l’un de ses professeurs de terminale, qui avait fait un premier cours sur le développement durable. Léa réalise que c’est un sujet qui fait sens et qu’elle a envie de faire ça : imaginer un modèle d’entreprise compatible avec la planète.

lire plus
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial