Jean Berthelot de La Glétais

Journaliste

« J’ai toujours eu le même émerveillement pour ce métier. Il n’y a pas un jour où je regrette de faire ce métier, il n’y a pas un jour où je me lève en me disant pfiou il faut que j’aille au boulot. »

Illustration de l'épisode 33 du Podcast Le Pompon : Jean Berthelot De La Glétais, Journaliste

Le Pompon – Épisode 33

C’est au tour de Jean Berthelot de La Glétais de passer derrière le micro du Pompon pour ce 33e épisode !

Jean est journaliste depuis bientôt 20 ans et indépendant depuis 2012 et on revient ensemble sur son parcours et cette passion qui l’anime depuis son plus jeune âge. Car effectivement, c’est un métier de passion, une véritable vocation qui le suit et qui est toujours autant présente en lui. 

J’adore cette composition, cette richesse qu’on peut mettre, ce rythme qu’on peut mettre, cette part de soi qu’on peut mettre dans la presse écrite. 
On revient d’abord sur ses premiers écrits, ceux qui l’ont mis sur cette voix avec cette envie de donner la parole à des gens qui ne l’ont pas forcément et d’aider à comprendre certains sujets ou dénoncer des situations.

C’est un métier un peu à part et il nous explique le fonctionnement des piges, d’un feuillet, comment un journaliste gagne sa vie en fait. Car on connait très bien ceux qui passent à la télé (et qui parfois, et on y revient dans l’échange, ne sont absolument pas journalistes mais présents pour donner leur avis, et le parallèle entre les deux est trop souvent fait), mais ils sont très nombreux à nous informer dans l’ombre et souvent au début, à trimer pour vivre de leur passion. 

Je suis assez calme mais quand il y a un irrespect total pour notre métier, nos lecteurs, c’est quelque chose qui me fait sortir de mes gonds car pour moi la presse a quelque chose de sacré. On doit avoir la mission de service public que la presse doit avoir, donner la parole a des gens qui ne l’ont pas.
On parle de son parcours, de journaliste radio dans les Yvelines, en passant par le journal France Soir qui a eu deux belles époques et malheureusement souvent sombré. 
Ses meilleurs souvenirs aussi, entre les JO de Vancouver et de Londres, son passage en Serbie lors d’un reportage frappant 20 ans après la guerre, celui en Tunisie lors du Printemps arabe avec son anecdote qui aurait pu lui être fatale auprès d’anti-français soupçonnés terroristes. Ce ne sont pas les souvenirs qui lui manquent !
La boulimie d’info, de comprendre, d’écoute, ça clairement je l’ai ! 
C’est ça qui l’anime aussi, c’est ce besoin de comprendre ce qui se passe. Ce qui se passe à côté de chez nous, à l’autre bout de la France et parfois aussi dans le monde. Ce boulimique d’informations est constamment connecté pour être au plus près de l’info et surtout pouvoir la rendre le plus justement possible. 

On parler également de son poste de Président du Club de la Presse de Bordeaux et des missions de ce Club. Ainsi que de Podcastine, le nouveau podcast qu’il vient de créer avec d’autres journalistes dans lequel, quotidiennement, ils parlent d’actualités régionales ! Un très beau projet dans lequel il a su bien s’entourer.

S’informer de la manière qui nous plait. Essayer de tester des formes de médias différentes.

C’est ça le plus important. La liberté de pouvoir s’informer est essentielle et nous devons utiliser cette liberté pour aller dénicher les vraies informations. Malheureusement trop de fake news, d’informations erronées et d’avis péjoratifs inutiles nous arrivent aux oreilles, nous devons nous en séparer pour aller chercher de vraies bonnes informations.

Un échange passionnant avec ce passionné !
Je vous souhaite à toutes et à tous une très belle écoute ! 😃

À écouter sur

Partager cet épisode

Le Pompon, c’est aussi : 

Épisode 57 – Wiame Benyachou

Épisode 57 – Wiame Benyachou

Au fil du temps, elle assiste à une réunion de sa ville à l’âge de 16 ans, révoltée car la ville ne donnait ni accès à la mobilité, ni à la culture pour les jeunes. Suite à cette réunion, Wiame s’engage dans des mouvements de jeunesse, et c’est comme ça qu’elle découvre qu’elle peut à la fois défendre ses idées et en même temps faire avancer les choses.
Son premier engagement ? Défendre le prix du bus pour les trajets entre la ville et la campagne.

lire plus
Épisode 56 – Thomas Boisserie

Épisode 56 – Thomas Boisserie

Son inspiration pour Les Nouvelles Fermes vient du projet Gotham Green, une ferme hydroponique au-dessus d’un supermarché à Brooklyn. Il s’est penché sur le sujet, a réfléchi à comment le tourner de manière éco-responsable et s’est intéressé à l’aquaponie, un écosystème qui unit le fait de cultiver des végétaux en symbiose avec des poissons.

lire plus
Épisode 55 – Léa Thomassin

Épisode 55 – Léa Thomassin

Le point de départ de son engagement associatif ? C’est grâce à l’un de ses professeurs de terminale, qui avait fait un premier cours sur le développement durable. Léa réalise que c’est un sujet qui fait sens et qu’elle a envie de faire ça : imaginer un modèle d’entreprise compatible avec la planète.

lire plus
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial