Béatrice Knoepfler

Plume

« Le fait de lire, ça a changé ma vie ! »
Illustration de l'épisode 41 du Podcast Le Pompon : Béatrice Knoepfler, Plume

Le Pompon – Épisode 41

Pour ce nouvel épisode j’ai le plaisir de recevoir Béatrice Knoepfler, plume depuis plus de 20 ans et co-présidente du club de Volley-Ball féminin les Burdis !

Béatrice a toujours voulu écrire. Enfin pour être tout à fait précis, dès qu’elle a pu aligner des lettres pour former des mots, qui eux-mêmes formaient une phrase, elle a voulu en faire sa vie.

Dès que j’ai su aligner des lettres, j’ai toujours écrit.
D’abord journaliste – sur à peu près tous les sujets qui puissent exister – dans des rédactions de l’Ouest et du Nord pendant plusieurs années, elle s’est prise d’amour pour la communication et est depuis devenue rédactrice.

Jongler avec les mots est son dada, et aujourd’hui, elle met sa maîtrise de la langue française à profit d’entreprises variées pour créer des contenus de communication. 

Elle est plume.

Je savais exactement ce que je voulais, ce que je faisais, où j’allais et pourquoi j’étais là.
On aborde aussi tout au long de cet échange la place de femme en entreprise et celles des sportives. Dans l’un de ses premiers emplois, c’était la seule femme journaliste de son service des sports, ce qui lui a valu de devoir cravacher plus que d’autres pour y faire sa place.

Comme co-présidente du club de volley-ball, il lui tient forcément à cœur de promouvoir le sport féminin à tous les niveaux car les retards de visibilité et de salaires sont énormes !

Elle nous conseille tout au long du podcast des lectures (à retrouver juste ci-dessous), ses conseils pour entreprendre et ses mots préférés !

– Michel Pastoreaud : L’historien des couleurs,

– Charles Pépin : Les vertus de l’échec & Quand la beauté nous sauve

 

Je vous souhaite à toutes et à tous une très belle écoute ! 😉

À écouter sur

Partager cet épisode

Le Pompon, c’est aussi : 

Épisode 57 – Wiame Benyachou

Épisode 57 – Wiame Benyachou

Au fil du temps, elle assiste à une réunion de sa ville à l’âge de 16 ans, révoltée car la ville ne donnait ni accès à la mobilité, ni à la culture pour les jeunes. Suite à cette réunion, Wiame s’engage dans des mouvements de jeunesse, et c’est comme ça qu’elle découvre qu’elle peut à la fois défendre ses idées et en même temps faire avancer les choses.
Son premier engagement ? Défendre le prix du bus pour les trajets entre la ville et la campagne.

lire plus
Épisode 56 – Thomas Boisserie

Épisode 56 – Thomas Boisserie

Son inspiration pour Les Nouvelles Fermes vient du projet Gotham Green, une ferme hydroponique au-dessus d’un supermarché à Brooklyn. Il s’est penché sur le sujet, a réfléchi à comment le tourner de manière éco-responsable et s’est intéressé à l’aquaponie, un écosystème qui unit le fait de cultiver des végétaux en symbiose avec des poissons.

lire plus
Épisode 55 – Léa Thomassin

Épisode 55 – Léa Thomassin

Le point de départ de son engagement associatif ? C’est grâce à l’un de ses professeurs de terminale, qui avait fait un premier cours sur le développement durable. Léa réalise que c’est un sujet qui fait sens et qu’elle a envie de faire ça : imaginer un modèle d’entreprise compatible avec la planète.

lire plus
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial