Anaëlle Sorignet

La Révolution des Tortues & Free the Ideas

« Mon niveau d’énergie c’est ce que j’ai de plus précieux, donc j’en prends soin. »
Illustration de l'épisode 5 du Podcast Le Pompon : Anaëlle Sorignet, La révolution des tortues

Le Pompon – Épisode 5

Pour ce nouvel épisode du Pompon, j’ai le plaisir de recevoir Anaelle Sorignet, blogueuse écolo avec la Révolution des Tortues et coach d’entrepreneurs déterminés à explorer leur potentiel avec Free the Ideas
Aujourd’hui, comme elle le dit, elle accompagne les gens dans une transition « qu’elle soit écolo ou un changement en profondeur de leur posture dans l’entrepreneuriat ». 
Pour accompagner ces personnes, je peux vous dire qu’elle est passée au travers de plein de transitions, de résistance de son corps et de son esprit, pour se libérer, être en accord avec elle-même pour entreprendre avec beaucoup de passion et d’altruisme.
C’est beaucoup plus facile d’avancer quand tu as une idée claire de ton but.
On revient sur son parcours, ses études et déjà la création d’un blog avec une belle audience; ses articles dans Topito; sa maladie de Crohn; ses doutes et ses peurs (à voir The War of Art de Steven Pressfield sur le concept de la résistance); son engouement pour l’écriture depuis très petite (dès ses 5 ans avec une histoire digne d’une fable de La Fontaine !); ses voyages inspirants et déclencheurs; l’importance du sport et le parallélisme avec l’entrepreneuriat; sa communauté de Tortues et ses coachés; les personnes qui l’inspirent : Anaël Verdier, auteur et coach d’auteur, Anne Monloubou créatrice de Supercoop, Laure Jouteau des Aventurières, Yvon Chouinard le PDG de Patagonia ou encore Marc Manson avec son livre « L’art subtil de s’en foutre » et Christophe André avec son livre “Imparfaits, libres et heureux“. 
C’est un véritable épisode de coaching : il y a une vingtaine de ses phrases digne de titres des meilleurs articles sur l’épanouissement personnel et le coaching : savoir dire non, définir ses objectifs, avoir du sens, surmonter ses peurs…
J’ai adoré cet échange franc et inspirant. Elle a su creuser en elle, se faire accompagner et se challenger pour que sa vie soit pleine de sens. Et ce qui est génial, c’est qu’elle le dit. Dans cet épisode et dans ses articles. 
S’il n’y a pas un sens à ce que je fais, je pète un plomb.
On aborde aussi son engagement écologique et notre responsabilité dans le changement climatique. Un sujet qui me tient fortement à coeur et elle en parle à merveille avec beaucoup d’humour sur son blog La Révolution des Tortues. Doucement mais sûrement, avec une carapace solide, on peut y arriver. 
Elle parle du sujet dans son ebook, guide de la transition écologique : « Engagés et heureux » à lire absolument, car yes c’est possible !
Ecoutez avec attention cet échange, prenez des notes des recommandations d’Anaelle, elles sont précieuses !
Il arrive que nous touchions le fond, j’en parle en connaissance de cause, parfois ça prend un peu de temps de remonter la pente, mais c’est possible ! C’est bien d’être accompagné pour le faire, on le recommande, et franchement, franchement, voilà.

À noter également l’engagement de Kazoart pour des causes qui lui tienne à coeur comme le soutien à l’APHP et Emmaüs International à travers des ventes spécifiques d’oeuvres d’art.

 

Belle écoute à tous 😃

À écouter sur

Partager cet épisode

Le Pompon, c’est aussi : 

Épisode 57 – Wiame Benyachou

Épisode 57 – Wiame Benyachou

Au fil du temps, elle assiste à une réunion de sa ville à l’âge de 16 ans, révoltée car la ville ne donnait ni accès à la mobilité, ni à la culture pour les jeunes. Suite à cette réunion, Wiame s’engage dans des mouvements de jeunesse, et c’est comme ça qu’elle découvre qu’elle peut à la fois défendre ses idées et en même temps faire avancer les choses.
Son premier engagement ? Défendre le prix du bus pour les trajets entre la ville et la campagne.

lire plus
Épisode 56 – Thomas Boisserie

Épisode 56 – Thomas Boisserie

Son inspiration pour Les Nouvelles Fermes vient du projet Gotham Green, une ferme hydroponique au-dessus d’un supermarché à Brooklyn. Il s’est penché sur le sujet, a réfléchi à comment le tourner de manière éco-responsable et s’est intéressé à l’aquaponie, un écosystème qui unit le fait de cultiver des végétaux en symbiose avec des poissons.

lire plus
Épisode 55 – Léa Thomassin

Épisode 55 – Léa Thomassin

Le point de départ de son engagement associatif ? C’est grâce à l’un de ses professeurs de terminale, qui avait fait un premier cours sur le développement durable. Léa réalise que c’est un sujet qui fait sens et qu’elle a envie de faire ça : imaginer un modèle d’entreprise compatible avec la planète.

lire plus
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial