Hélène Des Ligneris

La machine à lire

« Chaque livre accompagne une période de ta vie. »

Illustration de l'épisode 50 du Podcast Le Pompon : Hélène Des Ligneris, La machine à lire

Le Pompon – Épisode 50

Pour ce nouvel épisode, j’ai le plaisir de recevoir Hélène Des Ligneris, libraire et propriétaire de La machine à lire !

Après des études en géologie, Hélène prend la direction d’une entreprise d’insertion de peintre en bâtiment (une entreprise qui s’occupe de détenus en sortie de prison) et se retrouve complètement dans le sens dans ce travail !

Puis, suite à la vente de propriété viticole familiale, elle hérite d’une belle somme mais souhaite continuer à travailler et donner du sens à ses actions.

C’est à ce moment que l’ancien propriétaire de La machine à lire, Henri, tombe malade et se doit de vendre la librairie. Autour d’un café et après quelques paperasses, Hélène rachète le lieu, de peur qu’il ferme. Elle est également propriétaire de La Machine à musique et La Petite Machine.

C’est rassurant d’avoir des repères. Et la machine à lire, c’était mon repère.

Petite, Hélène lisait beaucoup des livres d’aventures, comme Le Club des Cinq, Le Clan des Sept, ou encore les romans de la collection Signe de piste
Et ce goût pour la littérature, il vient de son père qui le lui a transmis.

Elle a d’ailleurs toujours été cliente de La machine à lire, dès les premières années de l’ouverture. Une fidélité qu’elle a aussi envers le même parfum depuis 40 ans et le même restaurant !

Chaque livre accompagne la période de ta vie.

Mais depuis qu’elle a acheté la machine à lire, c’est-à-dire depuis 13 ans, elle lit pour conseiller et pour transmettre. Car on ne peut pas donner un livre à lire comme ça, il faut en connaître un peu plus sur la personne, sur ses goûts, ses émotions.

Le conseil, c’est le cœur de métier du libraire.

Passé de propriétaire pendant 4 ans puis directrice, on retrouve Hélène régulièrement dans les allées de ce lieu inspirant de la Place du Parlement.

Elle va aussi en prison avec des auteurs pour passer des moments avec des émotions sans nom, des moments joyeux où les détenus prennent le temps de déconnecter, de penser à autre chose, d’être vivants.  

Je commence à retrouver le plaisir de lire, car je prends du temps pour. Et c’est essentiel.

Prendre le temps pour quelqu’un d’hyperactif comme Hélène, c’est un moyen de respirer, de décompresser, pour repartir dans ses activités et toujours, apporter à ses lectures un moment de découverte, de bonheur et de voyage !

Un échange passionnant avec Hélène, une femme de conviction aux belles valeurs humanistes.

Je vous souhaite à toutes et à tous, une très belle écoute ! 🙂

À écouter sur

Partager cet épisode

Le Pompon, c’est aussi : 

Épisode 62 – Stéphane Vincent

Épisode 62 – Stéphane Vincent

Stéphane, accompagné de sa femme, partent faire Le Wagon, un bootcamp de 9 semaines pour apprendre à coder. Ils y vont dans le but de vouloir créer leur projet qui est une plateforme de réservation pour des hébergements éco-responsables.

lire plus
Épisode 61 – Nataniel Bahs

Épisode 61 – Nataniel Bahs

Nataniel avait, en parallèle de son début de carrière comme joueur de rugby, toujours à l’esprit une envie d’entreprise.
Et c’est avec une amie de longue date, Kelly Debbien, qu’ils créent leur propre agence de communication sur Bordeaux, une fois sortis de leur école de communication il y a maintenant 6 ans.

lire plus
Épisode 60 – Nicolas Pereira

Épisode 60 – Nicolas Pereira

En rencontrant toutes ces personnes, les belles idées aussi qui naissent autour de lui, Nicolas décide de s’engager politiquement dans un mouvement citoyen qui souhaite redonner le pouvoir au citoyen. L’idée de construire et participer à aider son pays était l’une de ses volontés : celle de l’engagement.

lire plus
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial