Thomas Boisserie

Les Nouvelles Fermes

« Il faut recréer du lien entre le vivant, l’agriculture et les urbains. »
Illustration de l'épisode 56 du Podcast Le Pompon : Thomas Boisserie, Les Nouvelles Fermes

Le Pompon – Épisode 56

Pour ce nouvel épisode, j’ai le plaisir de recevoir Thomas Boisserie, ancien CEO de Loisirs Enchères et actuel Président et co-fondateur de l’entreprise Les Nouvelles Fermes.

Pendant ses années d’études supérieures, lors d’un voyage d’un an, en Australie, Thomas part travailler pour le French Film Festival, le 2ème plus gros festival du pays.  Il se rend compte qu’avec une vraie démarche commerciale, des boîtes créent des bénéfices grâce à l’environnement, elles versent des fonds pour enrichir et densifier une communauté.

Il a trouvé ça intéressant de faire le “décodeur” entre le monde du profit d’un côté et le monde des structures et missions d’intérêt général de l’autre. C’est pour cette raison qu’après son école de commerce, il a pris le poste de chargé de partenariat chez Aide et Action.

C’est vraiment l’éducation qui va changer le monde.

Aujourd’hui, Thomas a 30 pays à son compte avec une multitude de missions réalisées et surtout le souvenir de moments intenses. 

Ce qu’il retient le plus, c’est la place de l’éducation dans la plupart des pays où il est allé. En France, c’est simple, gratuit et accessible, et c’est une chance. Une chance que tous n’ont pas, pour des raisons souvent économiques.

Transmettre et partager avec des entreprises, des directeurs de fondation, des PDG de grosses boîtes que t’emmènes sur le terrain, c’est assez jubilatoire.

À son retour de chez Aide et Action, il revient sur Bordeaux, pour travailler au musée contemporain de Bordeaux, le Centre d’Art Plastique Contemporain, toujours en tant que chargée des partenariats. Un poste qu’il a occupé pendant 2 ans.

Ça faisait quelque temps que ça me titillait de créer mon entreprise.

Il a longtemps traîné pour créer son entreprise. C’est lors d’un mariage, où il discute avec deux hollandais qui avaient monté un site internet depuis 5 ans, Vakantieveilingen, devenu le site leader des vacances en Hollande, proposant des vacances vendues aux enchères. Trouvant le projet dingue, il lance le défi de réaliser le même en France, en l’adaptant à la culture française. Six mois plus tard, en Juin 2014, Loisirs Enchères voit le jour. 

Je pense que la vie est intéressante que si elle est expérientielle.

Après des années à faire grandir l’entreprise, à travailler dur, c’était nécessaire pour lui de partir. Il ne savait pas où aller, juste qu’il voulait travailler dans le secteur agricole.

Finalement, il se retrouve directeur général de Planète Urgence, une ONG à Paris qui participe à la reforestation et d’agroforesterie. Une association à remettre sur pied, difficile à intégrer au départ, mais là aussi, une belle réussite managériale !

On s’est dit à 5, qu’on allait se lancer et y arriver.

Son inspiration pour Les Nouvelles Fermes vient du projet Gotham Green, une ferme hydroponique au-dessus d’un supermarché à Brooklyn. Il s’est penché sur le sujet, a réfléchi à comment le tourner de manière éco-responsable et s’est intéressé à l’aquaponie, un écosystème qui unit le fait de cultiver des végétaux en symbiose avec des poissons.

Et c’est avec Laura Gaury, Clément Follin-Arbelet, Edouard Wautier et Paul Morel, ses 4 collaborateurs, qu’ils ont lancé Les Nouvelles Fermes en partant du prototype La Ferme de Pauline, à Lormont, créée en 2019, et qui va être rentable cette année. Prochainement, la ferme Odette va bientôt voir le jour vers Mérignac, avec une levée de fonds de 2 000 000 d’euros. L’objectif étant d’ouvrir au moins 100 fermes en 10 ans, dans le monde entier !

Le projet tient une vision qui suit le développement durable avec ses 3 piliers : environnement, économique, sociable.

Un épisode très enrichissant sur la nourriture de demain et les enjeux qui y sont liés ! 

Je vous laisse découvrir cet épisode et vous souhaite à toutes et à tous, une très belle écoute ! 🙂

À écouter sur

Partager cet épisode

Le Pompon, c’est aussi : 

Épisode 57 – Wiame Benyachou

Épisode 57 – Wiame Benyachou

Au fil du temps, elle assiste à une réunion de sa ville à l’âge de 16 ans, révoltée car la ville ne donnait ni accès à la mobilité, ni à la culture pour les jeunes. Suite à cette réunion, Wiame s’engage dans des mouvements de jeunesse, et c’est comme ça qu’elle découvre qu’elle peut à la fois défendre ses idées et en même temps faire avancer les choses.
Son premier engagement ? Défendre le prix du bus pour les trajets entre la ville et la campagne.

lire plus
Épisode 55 – Léa Thomassin

Épisode 55 – Léa Thomassin

Le point de départ de son engagement associatif ? C’est grâce à l’un de ses professeurs de terminale, qui avait fait un premier cours sur le développement durable. Léa réalise que c’est un sujet qui fait sens et qu’elle a envie de faire ça : imaginer un modèle d’entreprise compatible avec la planète.

lire plus
Épisode 54 – Jean-Pierre Papin

Épisode 54 – Jean-Pierre Papin

Jean-Pierre avait aussi un autre rêve étant petit, celui de jouer au foot et de devenir pro. Il a commencé à jouer dans un club à l’âge de 7 ans et depuis il n’a eu que ça en tête.

lire plus
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial