Sélectionner une page

Romain Noble

Escrime Handisport 

« On m’a toujours dit que je ne ferais jamais de sport. »

Illustration de l'épisode 46 du Podcast Le Pompon : Mickael Alborghetti, EthicDrinks

Le Pompon – Épisode 68

Pour ce nouvel épisode j’ai le plaisir de recevoir Romain Noble, épéiste et sabreur bordelais, membre de l’équipe de France d’escrime depuis 2009.

 

À l’âge de 14 ans Romain découvre l’escrime et a de suite adoré ce sport. Il commence dans un club à Mérignac et se rend compte qu’il peut s’épanouir dans cette discipline car ce n’est pas uniquement l’aspect physique qui compte mais aussi le côté tactique qui rentre en jeu. 

 

” On m’a toujours dit que je ne ferais jamais de sport. ”

Romain a comme handicap la spina bifida, une malformation de la moelle épinière à la naissance qui se traduit chez lui par une atrophie des membres inférieurs et la déformation de ses pieds.

De 2004 à 2008 Romain Noble se pose plusieurs questions. En effet, en 2004 Romain passe ses diplômes d’entraîneur et découvre le milieu du handisport. Il a commencé l’escrime en valide car à cette époque l’escrime handisport était moins sensibilisé aux maîtres d’armes. Puis, après les jeux de Pékin en 2008 Romain passe à l’escrime handisport. C’est une remise en question pour lui puisque depuis tout jeune l’acceptation de son handicap n’a pas toujours été évidente. Les premiers instants en fauteuil lui feront valider ce sport et il se lance alors dans l’aventure ! 

 

Il arrive en handisport comme maître d’armes avec un entraîneur qui l’apate (coucou Didier Baras) et rencontre des champions accomplis dans la discipline comme Robert Citerne et Cyril Moret.

 

Après ce stage il va aux championnats d’Europe en tant qu’armurier et passe sa classification. 

Il gagne sa 1ère coupe du monde en tant que compétiteur en Italie en 2009. Son premier résultat marquant est en 2010 lors du championnat du monde où il gagne l’or au sabre et épée en équipe à Paris au Grand Palais ( à la maison ! ).

 

” C’est quelque chose d’incroyable, quand on entend la marseillaise chantée a capella par 5000 personnes, ça fait toujours des frissons dans le dos, et ça en fait encore. “

Ses premiers jeux paralympiques se passent en 2012 à Londres (son maître d’armes : Jean-Yves Huet), il s’entraîne dur dans sa préparation physique et mentale afin de bien gérer le stress et ses émotions, mais il y va avec de l’insouciance des premiers Jeux. L’insouciance a été bénéfique puisqu’il remporte la médaille d’argent à l’épée. 

 

” Ce titre qui nous fait tous vibrer, qui est l’accomplissement d’une carrière. “

La médaille d’or guide alors Romain pour Rio 2016 où il arrive moins naïf et avec plus d’expérience et les armes qu’il lui faut (c’est le cas de le dire), il arrive 6ème à l’épée et 5ème au sabre en individuel. Après les épreuves individuelles c’est le duel à l’épée en équipe et l’équipe de chine va être compliquée à battre…

” On ne s’est jamais parlé de la couleur de la médaille, mais on savait tous qu’on l’a voulait. ”

Cependant lors des trois dernières secondes, le joueur chinois confond la règle de non combativité avec la mort subite et n’attaque pas ! La magie des Jeux. 

Il remporte alors l’or à Rio en équipe ! ( on vous invite à regarder les images ! )

 

” C’était pas les Jeux que j’imaginais, que je souhaitais, mais ils finissent bien. ”

 

Romain poursuit son chemin et repart pour l’or pour un titre individuel cette fois-ci. Direction Tokyo. 

 

Cependant les JO sont décalés en 2021 à cause du COVID. Très compliqué pour lui de se mobiliser, il n’était d’ailleurs pas forcément partant pour s’entraîner sur 4 ans. Le décalage d’un an à cause du COVID l’a fait douter. Effectivement, une olympiade demande beaucoup de sacrifices, tant d’un point de vue personnel que professionnel. Alors après un gros moment de doute, la démission de son ami et maître d’armes Jean-Yves Huet et le décès de son père, Romain part finalement à Tokyo, car qui sait, tout peut se passer aux Jeux ! 

 

Et c’est avec la médaille de bronze au fleuret en équipe qu’il rentre ! Un bilan de 3 olympiades pour 3 médailles : CONGRATS ! 

 

C’est une nouvelle page qui s’ouvre pour Romain, après des années à être soutenu par la SNCF en tant qu’athlète SNCF détaché, il revient comme maître d’armes au CAM Escrime Bordeaux, une nouvelle aventure à écrire ! 

PS: On vous invite à regarder “L’envers de la médaille” réalisé par Fabien Duchesnay  qui montre la relation de Jean-Yves et Romain, très beau documentaire ! On adore ! 

 

Belle écoute à tous !

 

 

À écouter sur

Partager cet épisode

Le Pompon, c’est aussi : 

Épisode 109 – Aurèle Marthan

Épisode 109 – Aurèle Marthan

Aurèle MarthanPianiste« La musique ça soigne, c’est curatif. Ça transporte, ça élève ! C’est cathartique, ça fait du bien »Le Pompon - Épisode 109Pour ce 109ème épisode, j'ai le plaisir de recevoir...

lire plus
Épisode 108 – Christine Panteix

Épisode 108 – Christine Panteix

Christine Panteix, directrice de l’incubateur les Premières Nouvelle Aquitaine, est au micro du Pompon !
J’ai proposé à Christine de venir sur le Pompon pour nous partager son parcours, et nous parler des femmes dans l’entrepreneuriat. Comment a évolué le regard sur l’entrepreneuriat ? Comment faire en sorte que l’auto-censure diminue ? Que pouvons-nous mettre en place pour favoriser la mixité entrepreneuriale ?

Christine s’investit depuis plus de 10 ans pour favoriser la mixité entrepreneuriale sur tout le territoire aquitain et accompagner les projets innovants et créateurs d’emplois.

lire plus
Épisode 107 – Guillaume Attias

Épisode 107 – Guillaume Attias

Guillaume Attias, spécialiste des neurosciences et sciences cognitives, vient m’expliquer le fonctionnement de nos cerveaux sur le podcast le Pompon !
Ocytocine, dopamine, conscience, charge mentale, plein potentiel, raison, instinct… bref, dans cet épisode on décortique une multitude de sujet pour aider à mieux comprendre notre cerveau et ses 35 000 décisions quotidiennes.

lire plus
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial