Thibault Cauvin

Guitariste 

« J’aime l’idée de rendre éternel l’éphémère.  »

Illustration de l'épisode 46 du Podcast Le Pompon : Mickael Alborghetti, EthicDrinks

Le Pompon – Épisode 78

Pour ce nouvel épisode, j’ai le plaisir de recevoir Thibault Cauvin, guitariste bordelais qui parcourt le monde.

Thibault grandit à Bruges à côté de Bordeaux, et dès le plus jeune âge se passionne pour la guitare. Il part vers ses 16 ans pour réaliser ses études au conservatoire supérieur de Paris. Il passe de nombreux concours internationaux de guitare classique, puis vit une vie de “nomade” pendant 15 ans uniquement guidé par des concerts dans le monde entier. Il sort différents disques qui marquent les différentes époques de sa vie et il vient juste de sortir sa biographie en librairie ! 

“ Le français est ma langue maternelle et la guitare et ma langue paternelle. ”

Avec un père guitariste, Thibault a un rapport naturel avec la guitare dès son plus jeune âge. Il fait également la rencontre de Jean-Luc Joie, un ami de son père qui est un des plus grands luthier au monde et découvre très tôt les plus belles guitares du monde…  Adolescent, il veut conquérir le monde avec la guitare en devenant le meilleur guitariste du monde. Il passe des concours contre des musiciens qui ont la même passion dans les capitales du monde. Pour son premier concours en Belgique, il gagne le second prix, pas la place espérée ! “C’était un déchirement”. Sur cette période, Thibault voyage constamment et joue avec l’envie de tout le temps gagner, avec le désir d’être parfait pour son prochain concours.

“ C’est pas un instrument facile mais c’est aussi ce qui le rend très intime et personnel et unique et fabuleux. ”

Après avoir réussi à se faire connaître et à lancer sa carrière à la suite des concours il doit prendre la décision d’arrêter à contre cœur cette compétition addictive… 

De 20 à 35 ans, il part en tournée, ce qui lui offre la possibilité de voyager dans 120 pays (Rien que ça !). Un quotidien chargé d’émotions qu’il adore, rempli de découvertes de cultures, de publics différents, de petites aventures, de rencontres et de moments forts, ce qui lui donne le sentiment de planer, d’être libre.

 “ Je crois que la guitare est l’instrument idéal pour cette philosophie d’éclectisme et de transversalité entre les gens. ”

Il s’inspire de différents univers avec des influences multiples comme Guitar Hero, Jimmy Hendrix, Paco de Lucia, Andres Segovia ou encore avec des musiques locales, traditionnelles et historiques lorsqu’il voyage.

” J’aime l’idée de rendre éternel l’éphémère. “

Thibault sort des albums qui marquent les moments de sa vie, joue des musiques de films, et fait des collaborations avec Matthieu Chedid, Ballaké Sissoko, Erik Truffaz… 17 ans qu’il vit sur scène et chaque année il retrouve cette sensation magique en jouant des morceaux qui invitent à rêver… 

Avec son frère, il crée également le studio “le port de la lune” à Paris. Un nom en clin d’œil à Bordeaux, une région pour laquelle il porte un amour total et sincère ! D’ailleurs il en est même ambassadeur avec Bordeaux Métropole

Il y a un an, François Deletraz, journaliste du Figaro le contacte pour écrire sa biographie, une idée que Thibault refuse au premier abord et qui devient une expérience bouleversante dans sa vie qui lui permet de découvrir le monde de l’édition de sortir son livre “À cordes et à coeur”.

Un très beau parcours inspirant pour un guitariste de renommée mondiale ! 

Vous souhaitez participer à l’un de ses concerts ? C’est par  ici !

Je vous souhaite à toutes et à tous une merveilleuse écoute

 

À écouter sur

Partager cet épisode

Le Pompon, c’est aussi : 

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial