Sélectionner une page

Nelly Pelissier-Hermitte

Soin de Soi

« Respirez, buvez de l’eau, riez, soyez entouré de gens bienveillants, faites-vous du bien, prenez soin de vous et en même temps prenez soin de la planète ! »

Nelly Pelissier-Hermitte

Le Pompon – Épisode 93

Pour ce 93ème épisode, j’ai le plaisir et la joie de recevoir Nelly Pelissier-Hermitte, fondatrice de Soin de Soi et de la marque de cosmétiques au nom éponyme.

Nelly a commencé à entreprendre il y a 23 ans avec son tout premier institut d’esthétique basé à Gradignan. Depuis, elle a continué d’entreprendre en créant un spa, une marque de cosmétique 100% naturelle et bio fabriquée en France, des maisons éphémères et en reprenant récemment une école d’esthétique. Nelly est l’incarnation d’un management bienveillant, et au delà même du management, elle prône la bienveillance tout autour d’elle pour aspirer à répandre le plus largement possible une ombre de charme.

Alors autant vous dire que l’on avait de quoi échanger ! 

Je travaille à avoir mon âme d’enfant. J’y travaille, c’est pas facile !

Enfant justement, Nelly a d’abord voulu être trayeuse de vaches puis institutrice ! Elle a eu l’opportunité d’aller régulièrement dans les Pyrénées et aider à traire des vaches. Elle ne nous cache pas aimer l’odeur de la bouse de vache qui a apparemment des bienfaits pour le corps, on y revient plus tard dans l’épisode ! 

Je me suis toujours dit : mais qu’est ce que je fais sur terre ? Qu’est ce que je suis venue faire ici, je crois qu’on s’est trompé d’aiguillage, on m’a emmené sur terre mais je ne suis pas de cette planète.

Nelly nous partage avec beaucoup d’émotions ces nombreux moments où elle s’est sentie à l’écart, à côté d’une société qui veut aller trop vite et se soucie peu de son bien-être. Cela a été difficile à l’école, difficile avec les gens et elle ne se sentait bien que dans la nature. Un décalage qui est devenu sa force. Je crois qu’elle a su trouver, j’en suis même sûr, et je dirai même créer le chemin qui lui convenait le mieux. 

Elle a alors rapidement eu envie de prendre soin des autres, un peu comme son père hôtelier et sa mère infirmière. Soin du corps et de l’âme des autres. D’abord engagée dans une licence de sociologie, elle tente le concours de l’IFM pour devenir institutrice. L’échec à ce concours la mène à revenir un peu en arrière et elle passe un CAP esthétique : un bon moyen de prendre soin des autres via le corps et l’esprit. 

Je me suis lancé avec l’idée de changer le monde, de répandre une ombre de charme.

A la manière du colibri de Pierre Rabhi, Nelly est veut faire du bien à une personne pour que celles-ci fasse du bien aux personnes qui l’entourent. Un cercle vertueux pour répandre cette ombre de charme. 

Ses premières expériences en institut ne lui conviennent pas : le décalage entre le bien-être vendu et la réalité du terrain la déçoit. Elle décide donc, encouragée par les personnes bienveillantes qui l’entourent, de reprendre un institut et le faire à sa manière ! 

C’est à la fin des années 90 que Nelly reprend l’institut de Sylvie, qui y travaille depuis 30 ans. Et durant 7 ans, dans cet institut situé place de l’église à Gradignan, Nelly va s’entourer d’apprenties qui deviennent des salariées. Son envie de transmettre et la qualité de ses soins font grandir l’institut qui deviendra spa au bout de 7 ans. 

Je voudrais un produit 100% nature, bon pour nous et pour la nature

Puis vient un déclic : en 2006, une cliente, allergique à l’une des crèmes utilisée par l’institut, demande à Nelly le dossier du laboratoire qui créé la crème. A la réception du dossier, ce sont plusieurs pages de description avec une multitude d’ingrédients dans un seul produit ! Une honte qui va petit à petit la faire réfléchir… 

Elle sait que les produits qu’elle utilise au laboratoire sont nocifs : ses salariées portent des gants pour ne pas toucher directement les produits appliqués sur les clientes. Quelque chose cloche… Elle fait une fausse couche, certaines de ses salariées aussi à cause des conservateurs dans les produits. Des ongles tombent, des mains se fissurent… Alors au bout de 6 ans, après un ras-le-bol, Nelly cherche un laboratoire qui produit des cosmétiques naturels et bio, sans conservateur et sans contenant en plastique ! 

On a l’impression de changer tous les codes, de revenir au bon sens

Alors elle va faire appelle à une biologiste, Violaine, et lui demande de créer un cocktail d’huiles végétales pour massage. C’est un succès ! Autant vous dire que ses équipes ont rapidement adopté le produit et que les clientes aussi ! 

La suite logique : la création d’une marque de cosmétique avec Violaine et Marion, arrivée un peu plus tôt en alternance pour gérer la communication. Sa propre marque, avec des produits 100% naturels et bios, fabriqués en France dans des contenantes en verre. 

Une petite révolution ! Il faut réhabituer les clientes aux vraies odeurs, à la réutilisation des bouteilles en verre… un véritable enjeu d’éducation sur le bien-être apporté par les produits bons pour le corps. Aujourd’hui c’est “facile”, mais en 2015 il fallait informer sur ces pratiques pleines de bon sens ! 

Je ne me suis jamais posé la question de l’entrepreneuriat féminin. Pour moi tout est possible ! Quand je l’imagine, c’est que c’est possible !

L’institut est passé de 50m2 à 200m2, un laboratoire en interne, un spa (élu meilleur spa et meilleures mains de France !), des produits fabriqués en fonction de la demande, avec des ingrédients cueillis souvent à la main. Le chemin vers son idéal de soin a été endurant et Nelly, entourée de ses équipes, a réussi à être pleinement alignée avec son discours. 

Sa marque de cosmétique se développe, notamment sur Instagram. Elle reçoit beaucoup de demande pour que les produits de la marque Soin de Soi soient vendus sur les étales de grands magasins : l’équipe refuse. Il faut éduquer, présenter ces produits dans un cadre qui convient. En revanche, on peut retrouver les cosmétiques chez les artisans hôteliers MobHouse, qui partagent sa vision du bien-être. 

Ma liberté a été, dans l’entrepreneuriat, d’arriver à moduler ma vie idéale

Après l’institut, le spa, la marque de cosmétique : place à la boutique ! En 2018, Nelly pose ses valises rue de la Vieille Tour en plein coeur de Bordeaux, face à la boutique d’Hasnaâ (épisode à écouter par ici !), où elle ouvre sa première boutique Soin de Soi et un espace pour le soin. Un excellent moyen de faire mieux connaitre ses produits et d’être encore plus en lien avec ses client.e.s.

Une ouverture en 2018, les gilets jaunes en mars 2019 puis le covid en 2020 : les épreuves à surmonter ont été nombreuses ! Le lieu est un succès avec différents soins proposés avec 5 protocoles différents pour répondre au mieux au besoin à l’instant T de la personne qui ouvre les portes. 

On peut gérer une boite et être bienveillant oui !

Entrepreneur dans l’âme, Nelly continue les projets avec la création de la Maison Bleue : une maison éphémère qui a lieu deux fois dans l’année où différents ateliers sont organisés sur plusieurs jours, dans un écrin de douceur. Puis le dernier en date : l’ouverture d’une école ! Une formation autour du soin naturel pour que les personnes formées puissent ouvrir leur propre institut et propager le plus largement possible cette fameuse onde de charme ! 

Une ouverture en 2018, les gilets jaunes en mars 2019 puis le covid en 2020 : les épreuves à surmonter ont été nombreuses ! Le lieu est un succès avec différents soins proposés avec 5 protocoles différents pour répondre au mieux au besoin à l’instant T de la personne qui ouvre les portes. 

Respirez, buvez de l’eau, riez, soyez entouré de gens bienveillants, faites vous du bien, prenez soin de vous et en même temps prenez soin de la planète !

Un échange durant lequel Nelly fait une apologie de la lenteur. Prendre le temps de faire les choses, de bien les faire pour respirer. Respirer, prendre le temps d’apprécier les belles choses, d’apprécier les personnes qui nous entourent (ou se rendre compte que justement, il faut changer !), et d’apprécier ce que nous offre la nature pour mieux en prendre soin. 

Une apologie aussi, vous l’aurez compris, de la bienveillance. Si toutes et tous, nous arrivons à prendre plus soin de nous, à se sentir bien n’as son corps et dans sa tête, alors le monde ira bien mieux. 

Mes émotions elles vivent, elles sont libres, comme je le suis et je l’espère !

Celles et ceux qui me connaissent auront compris l’alignement total avec les propose de Nelly ! 🙂 

Elle nous partage en fin d’épisode ses conseils, le besoin de laisser ses émotions libres aussi. Les laisser libres et mieux les écouter pour suivre ce qui nous anime profondément. 

Un épisode qui fait du bien ! Alors je vous souhaite à toutes et tous une très belle écoute ! 

À écouter sur

Partager cet épisode

Le Pompon, c’est aussi : 

Épisode 94 – Laure Babin

Épisode 94 – Laure Babin

Pour ce 94ème épisode, je reçois Laure Babin, fondatrice de la marque de baskets 100% recyclées Zèta ! Une entrepreneure engagée qui partage son parcours pour montre que c’est possible !

lire plus
Épisode 92 – Pierre Yves Couilleau

Épisode 92 – Pierre Yves Couilleau

Pour ce nouvel épisode j’ai le plaisir de recevoir Pierre Yves Couilleau, procureur général près de la cour d’appel de Bordeaux.

Avec Pierre-Yves on parle de justice et de son évolution qu’il observe depuis 40 ans maintenant, des crimes qui l’ont marqué, de l’importance de la seconde chance dont il a lui-même bénéficié au lycée et de foi en l’humain.
Un épisode avec une personnalité passionnante et un univers palpitant, parfois sombre ou énervant et surtout jusqu’alors jamais abordé sur le Pompon !

lire plus
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial