Sélectionner une page

Cécile Duffau

Un rien c’est tout

« Je ne savais pas où j’allais mais je savais qu’il fallait que j’y aille ! C’est plus fort que nous. »

Nelly Pelissier-Hermitte

Le Pompon – Épisode 102

Pour ce 102ème épisode j’ai le plaisir de recevoir Cécile Duffau, fondatrice et présidente de l’association Un rien c’est tout, association qui rend le don accessible à toutes et à tous !

Cécile voulait être exploratrice quand elle était petite, faire comme Dora : partir à l’aventure partout dans le monde et ne surtout pas rester toute sa vie à Bordeaux. Elle y habite bien aujourd’hui et développe l’association depuis sa ville natale !

Je me suis imaginée plus tard, à 70 ans, en train de regarder ma vie et de me dire ça a été quoi ma vie ?

Elle a fait ses études après la FAC à Sup de Co Toulouse et rejoint la filière commerciale surtout pour pouvoir faire carrière à l’international. Ses premiers emplois sont dans le milieu bancaire et elle passera plusieurs années dans le milieu pour terminer gestionnaire de patrimoine ! Bien loin de ses activités actuelles… 

C’est justement là que le déclic arrivera. Le terreau était déjà bien fertile puisqu’elle était en colère devant les informations, de voir la misère trop présente en France, les mauvaises nouvelles quotidiennes et ce décalage qui se creuse au fil du temps entre les personnes les  plus riches et les plus pauvres. 

Un jour, un client pour qui elle gérait le patrimoine, se qualifie devant elle de SDF. Plutôt surprenant pour une personne qui paye l’ISF (Impôt sur la Fortune). Sa définition de SDF est bien évidemment différente = sans difficultés financières. Autant dire que la claque a été violente ! 

Je ne savais pas où j’allais mais je savais qu’il fallait que j’y aille ! C’est plus fort que nous.

Le décalage entre ses valeurs, inculquées par un père médecin de campagne et une mère institutrice était trop fort. Elle savait qu’elle voulait faire quelque chose, mais ni comment ni quoi. Tant pis, elle quitte son poste et cherche le moyen d’être alignée avec ses valeurs !

C’est en faisant le marché, en voyant les personnes payer certains fruits et légumes assez chers, qu’elle se dit : “et si les gens pouvaient arrondir, donner quelques euros, voire centimes d’euro en plus, à des associations ? Ça ne changerait pas leur vie et pourtant ça changerait celle d’autres personnes !”. Le projet était enclenché ! 

On est tous solidaires, tous citoyens du même monde et on doit tous se serrer les coudes

L’association mettra quelques mois avant de voir le jour et son idée de créer un cercle vertueux de générosité, que tout le monde fasse un geste à sa façon, donner du temps, donner un rien à l’autre, qui peut améliorer des vies, devient réelle en 2016. 

Pour commencer, elle va voir Alexandre Bompard, alors PDG de la FNAC, rien que ça ! Elle nous raconte l’histoire du rdv qui est assez drôle ! Et Alexandre Bompard est tout de suite partant : on installera à la FNAC la solution sur les terminaux de paiement, de pouvoir arrondir son paiement en faisant un don !

Cette envie de faire des partenariats avec de grandes enseignes a été tout de suite mise en place car pour 100 clients qui achètent en ligne, il y en a 0.8 qui donnent. Le ratio en magasin est plus élevé, mais c’est surtout la nécessité de faire du volume pour que les petits dons aient un impact qui importe. 

On fait un peu, ce qu’on peut, ça sert toujours et c’est important

La particularité d’Un rien c’est tout est de défendre quatre causes : le droit à la dignité, l’enfance, la santé et l’environnement. Difficile pour Cécile de choisir une cause en particulier, alors autant en défendre plusieurs !

L’avantage d’avoir convaincu Alexandre Bompard est que les patrons des grandes enseignes se connaissent tous, donc l’information circule : Carrefour, CDiscount, La Redoute, Mode trotteur, Rozana, Crazyhome ou encore SNCF Connect rejoindront l’aventure par la suite. 

Depuis la création de l’association, ce sont 190 projets qui ont été financés, avec plus de 2,8 million d’euros récoltés ! D’où l’importance de l’union qui fait la force. 

Si on arrive à sauver une vie, c’est une vie de mieux !

Cette phrase m’a marqué : c’est énorme de sauver une vie. Un rien c’est tout en a sauvé plusieurs grâce à ses actions concrètes. Car oui, l’association cible le financement de projets spécifiques, que ce soit l’achat d’un mobile-home, une machine pour la recherche, financer des vacances pour personnes issues de milieux défavorisés… l’action de l’association est large et puissante. 

La force de Cécile est de connaitre toutes les associations avec qui elle travaille et de s’assurer que le projet soutenu verra bien le jour. 

L’abbée Pierre posait souvent la question : “alors, qu’est ce que vous avez fait pour les autres aujourd’hui ?”

C’est vrai que l’on parle peu de philanthropie, de ce qu’on fait pour les autres. Que ce soit un don, un sourire, une aide, un appel, une écoute… nous sommes toutes et tous actrices et acteurs pour le bien commun !

On mentionne d’ailleurs dans l’épisode des personnes connues et engagées du territoire avec entre autres : Jérémie Ballarin du Wanted Café, Léa Thomassin de HelloAsso et Aurélie Piet, (tous reçus sur le Pompon 😉). Les initiatives qui vont dans le bon sens sont de plus en plus nombreuses ! 

J’ai envie que tout le monde fasse un petit quelque chose

Et il y a trois personnes qui en font beaucoup : Marie Drucker, Antoine Griezmann et Vincent Lindon, les parraines et marraine de l’association ! 

Engagés pour les causes soutenus par Un rien c’est tout, ces trois personnalités passent du temps pour promouvoir les actions de l’association et ça fait du bien ! 

Faire du bien aux autres, c’est se faire du bien aussi !

Dans cet épisode du Pompon, on parle longuement de l’association et c’est bien normal. On parle un peu moins de Cécile mais on ressent sa personnalité au travers de ses propos : on ressent son engagement, cette colère transformée en actions concrètes pour faire avancer le monde d’aujourd’hui, sa détermination à aller au bout des choses, à continuer son action pour aider un maximum de monde. 

C’est pour toutes ces raisons, tout cet engagement que je suis ravi d’avoir reçu Cécile sur le podcast ! 

Car oui, elle le dit et on peut le dire fort : faire du bien aux autres, c’est aussi se faire du bien à soi. Aider, accompagner, donner = c’est utile et être utile fait du bien ! 

Je te souhaite une très bonne écoute et une belle découverte ! 

À écouter sur

Partager cet épisode

Le Pompon, c’est aussi : 

Épisode 105 – Laurent Ducourneau

Épisode 105 – Laurent Ducourneau

Pour ce 105ème épisode je reçois Laurent Ducourneau, professeur de philosophie et star du jeu les 12 coups de midi de Tf1 ! Philosophie de l’esprit, réseaux sociaux, visibilité, bonheur… les sujets abord”s sont nombreux pour nous inviter à la réflexion !

lire plus
Épisode 104 – Pauline Ado

Épisode 104 – Pauline Ado

Pauline Ado, surfeuse pro depuis ses 18 ans, est sur le podcast le Pompon ! Entre haut niveau, compétition, entrainement, gestion de carrière, sensations dans l’eau, Pauline me partage sa vie de surfeuse pro !

lire plus
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial