Sélectionner une page

Alexis Duffaure

Chef de choeur

« Comme artiste on est marchand de bonheur, donc c’est chouette comme métier. »

Nelly Pelissier-Hermitte

Le Pompon – Épisode 103

Pour ce 103ème épisode j’ai le plaisir de recevoir Alexis Duffaure, maitre de chapelle, musicien, chef de choeur et d’orchestre. 

Alexis s’est entouré de musique dès ses 5 ans avec le piano et c’est un univers qu’il na jamais quitté. 

Chanter ça libère !

Avec Alexis, on revient sur son enfance et ses premières envies de musique. Elle était très présente chez lui et ses études l’ont menées naturellement vers la musicologie. Comprendre l’histoire de la musique, les différents mouvements, jouer de plusieurs instruments… Ces années d’études formeront le socle de ses apprentissages pour évoluer vers la musique. 

Ses premiers cachets, il les gagne en accompagnement des mariages, des obsèques, des messes, et il commence à se faire un nom. Le chant l’a beaucoup aidé à se sentir mieux, à se libérer quand il était adolescent. 

Je donne, je suis tout seul, j’en donne énormément, mais en face quand j’ai 50 personnes qui me renvoient l’énergie, c’est assez puissant !

J’ai justement voulu comprendre son métier, comment il arrive, depuis son estrade, à diriger des dizaines voire centaines de personnes d’un mouvement de bras, d’une respiration, d’un regard. 

C’est en 2009 que sa carrière prend une autre forme. Il gagne plusieurs prix internationaux dont celui de la direction de chœur au Florilège Vocal de Tours avec « Le Chœur Voyageur » qui obtient les trois premiers prix du concours national. Une reconnaissance inattendue pour un prix habituellement remis à des artistes internationaux. 

Il nous partage justement l’histoire de la création du Choeur Voyageur, créé dès ses études avec plusieurs camarades. Aujourd’hui, il manque de temps pour créer mais ses techniques sont quasiment à recréer dans toutes les écoles ! Il écoute une musique différente, tout en créant une autre musique… Il faut avoir une belle capacité de dissociation !

On ne bat pas la musique, on la dessine

Et cette musique, il la dessine pour la rendre la plus harmonieuse possible. 

De la Cathédrale Pey Berland à l’Opéra de Bordeaux, Alexis accompagne de nombreux musiciens pour transmettre avec passion la musique. 

Il me partage sa façon de manager, de diriger un choeur. C’est un mélange de manipulation et bienveillance, de force et de douceur, de conscient et d’inconscient. 

Un groupe est un ensemble d’individus, le groupe ne réagit pas comme une succession d’individus.

C’est cette partie sur la gestion d’un groupe qui m’a le plus impressionné. Alexis a dirigé jusqu’à 600 chanteuses et chanteurs ! Il m’explique comment il réussit à amener un groupe à un endroit donné de façon fluide. Plusieurs techniques sont mises en place pour réussir cet exercice : des répétitions dans le noir, un peu d’humour, de la fermeté quand il faut… Alexis s’adapte aux humeurs et aux âges. 

Car oui, en plus d’accompagner des adultes professionnels, il a développé le choeur des filles de Bordeaux et travaillé avec l’Opéra pendant plusieurs années pour que les jeunes publics puissent chanter dans ce lieu si emblématique de la ville/ 

Trompez-vous, avec panache et dignité !

C’est sa phrase fétiche : se tromper c’est ok, mais faites-le bien ! Alors il encourage à se tromper, à oser se tromper pendant les répétitions, à le faire sans gène, c’est humain de se tromper. 

C’est d’autant plus important de se tromper avant, pour réussir à merveille le jour J et transmettre des émotions au public. Il est d’ailleurs arrivé que les choristes aussi versent leur larmes face à l’intensité du moment. 

Comme artiste on est marchand de bonheur, donc c’est chouette comme métier

Ce marchand de bonheur s’investit pleinement dans l’activité culturelle de Bordeaux. Il porte notamment la saison culturelle de CATHEDRA, l’association de musiques sacrées et orgues de la Cathédrale de Bordeaux. Des visites nocturnes de la Cathédrale, des concerts gratuits, une première soirée le 28 janvier 2023… les événements seront nombreux pour cette nouvelle saison !

Mon instrument c’est de l’humain

Et l’humain transmet énormément. Cette musique, elle nous entoure partout dans notre quotidien. Au lever, dans nos oreilles, en gare, lors de concerts… c’est un langage universel qu’Alexis fait parler depuis plus de 15 ans. 

Comme il le dit, il ne sait faire que ça, c’est pour cela qu’il le fait !

On enregistre d’ailleurs dans un lieu assez exceptionnel : la sacristie de la Cathédrale Saint André ! 

Je te souhaite donc une très belle écoute ! 

À écouter sur

Partager cet épisode

Le Pompon, c’est aussi : 

Épisode 105 – Laurent Ducourneau

Épisode 105 – Laurent Ducourneau

Pour ce 105ème épisode je reçois Laurent Ducourneau, professeur de philosophie et star du jeu les 12 coups de midi de Tf1 ! Philosophie de l’esprit, réseaux sociaux, visibilité, bonheur… les sujets abord”s sont nombreux pour nous inviter à la réflexion !

lire plus
Épisode 104 – Pauline Ado

Épisode 104 – Pauline Ado

Pauline Ado, surfeuse pro depuis ses 18 ans, est sur le podcast le Pompon ! Entre haut niveau, compétition, entrainement, gestion de carrière, sensations dans l’eau, Pauline me partage sa vie de surfeuse pro !

lire plus
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial