Jean-Marc de Winter

Conserverie Alain Martin

« Ta boite, c’est pas un long fleuve tranquille. C’est un peu comme la montagne, tu montes, tu descends, t’as des emmerdes, t’as des succès. »

Yves Parlier

Le Pompon – Épisode 90

Pour ce 90e épisode j’ai le plaisir de recevoir Jean Marc de Winter ! PDG de la conserverie Alain Martin, dernière conserverie girondine, coureur d’ultra-trail et élu à la CCI, Jean Marc a une vision du management, du sport et de l’aventure humaine que j’ai adoré

Jean-Marc a un profil de plus en plus rare puisqu’il est dans la même entreprise depuis la sortie de ses études ! Entré en 1996 à la conserverie, il entre au capital en 2000 puis rachète l’entreprise en 2011. Il accompagne cette conserverie familiale depuis plus de 25 ans maintenant dans les bons comme dans les mauvais moments. 

Je voulais être maitre de mon activité. Je suis très épris de liberté

La liberté est essentielle pour Jean-Marc. Depuis tout petit il s’est senti libre, responsabilisé par une mère qui élève seule ses 4 enfants et impose peu d’interdits. Un moyen pour lui de gouter à cette liberté suffisamment tôt pour qu’elle soit un point d’ancrage important dans ses choix futurs.  

Cette liberté lui permet de se poser des questions : “comment je me vois à 20 ans ? Comment je me vois à 30 ans?…” et donc de se fixer des objectifs avec cette vision. On l’a retrouve aussi dans sa manière de voyager : toujours chez l’habitant ! 

Mon entreprise, chaque lendemain, elle est différente de la veille

Quand il reprend la conserverie familiale Alain Martin en 2011, il le fait avec l’idée de faire bouger les choses. Le marketing, le management : on casse tout et on reconstruit à sa manière. Une façon de faire où l’on ne lésine pas sur les moyens, on investit dans le matériel et aussi sur l’humain. Cette notion d’humain au coeur de la réussite de son entreprise, Jean-Marc en parle tout au long de l’épisode. Pour passer de 150k€ de chiffre d’affaires en 1996, à 1,6M€ en 2011 et un peu plus de 3M€ aujourd’hui, c’est toute une équipe qui est avec lui pour développer l’entreprise. 

J’évite de faire aux autres ce que je n’aimerais pas qu’on me fasse

Et ce qu’il n’aime pas par-dessus tout, c’est le manque de liberté ! Alors il l’applique auprès de ses équipes. Chacun dans l’entreprise fait comme il veut pour atteindre ses objectifs et Jean-Marc ne fait pas d’ingérence dans leurs missions. 

On échange longuement sur sa façon de manager, et de recruter aussi. Tous les recrutements qu’il a fait, il n’a pas regardé le CV. Il part du principe que tout s’apprend et que le savoir-être lui, est primordial. 

On a été résilient, on s’est adapté, on a fait le dos rond. Mais tous les 6 mois il y a une tempête qui arrive ! On se sent un peu démunis par moment…

C’est aussi la vision d’un chef d’entreprise, d’une PME française, qu’il nous livre. Car depuis quelques années, les défis sont venus tester la stabilité de nos PME. Entre covid, guerre, fortes chaleurs… les événements viennent chahuter fortement ces entreprises. Jean-Marc nous partage en toute transparence son ressenti, parfois même son ras-le-bol aussi d’un système français qui manque de flexibilité pour accompagner ces entreprises dans cette nécessité d’agilité. 

Le sport c’est un équilibre pour moi, un échappatoire

On aborde ensuite sa passion pour le sport ! Depuis quelques années maintenant, Jean-Marc fait de l’ultra-trail. Ces courses de plus de 80km en pleine nature sont pour lui une véritable bouffée d’air frais ! Cette adrénaline de la course, de courses comme celle courue il y a quelques semaines de 129km, où il a passé 27 heures à courir (parfois en marchant tout de même !), lui transmette énormément.

Un excellent moyen d’en apprendre plus sur ses capacités, sur les états par lesquels tu passes, ce yoyo permanent entre emmerdes et succès pour au final toujours passer la ligne d’arriver. D’où l’importance de bien se connaître, de ne pas paniquer, puis d’appliquer tout cela justement au monde de l’entreprise. 

Je préfère être acteur que spectateur

Et c’est le moins qu’on puisse dire ! Elu à la CCI de Bordeaux et à la CCI de la Nouvelle Aquitaine, Jean-Marc s’engage pour accompagner les chefs d’entreprises dans leur quotidien. Car oui, les CCI sont une véritable mine d’or d’informations et d’expertises pour aider les chefs d’entreprises et parfois (souvent) rompre cette solitude propre au poste de DG. 

C’est d’ailleurs pour cela que Jean-Marc incite toutes les personnes qui veulent entreprendre à le faire ! Les accompagnements et les aides en France sont nombreuses, de la BPI France, en passant par les CCI, les aides de l’Etat… nous sommes dans un pays où les choses sont possibles ! 

De nouveau un très bel épisode plein d’enthousiasme, d’espoir et de partage. Merci à Marie-Laure Donitian pour cette belle idée ! 

Je vous souhaite à toutes et à tous une très belle écoute !

J’en profite aussi pour saluer le Commandant Claire, reçue sur le Pompon et citée dans l’épisode, Gilles Attaf, président de la certification Origine France Garantie et des FFI (Forces Françaises de l’Industrie) et Patrick Seguin (Président de la CCI) ! 

À écouter sur

Partager cet épisode

Le Pompon, c’est aussi : 

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial