Sélectionner une page

Gabriel Touron aka Soyuz

Danseur

« Je me suis trouvé un équilibre : le code pour l’esprit, la danse pour le corps. »

Nelly Pelissier-Hermitte

Le Pompon – Épisode 95

Pour ce 95ème épisode, j’ai le plaisir de recevoir Gabriel Touron, connu aussi sous son nom de scène Soyuz !

Gabriel est à la fois danseur de popping, une des branches du hip hop, et développeur web en alternance. Dans cet épisode on parle de ses passions : celle pour la danse bien sûr, qu’il a découvert à 17 ans et est devenu en quelques années une référence dans le milieu en remportant de prestigieuses compétitions, celle pour le dev avec le côté un peu plus geek, plus cérébral de cette activité et celle de la philosophie ! 

Voir, prendre le temps avant de faire

Gabriel est originaire de Tours et c’est en fin de primaire qu’il arrive à Bordeaux. Il avait une passion quand il était petit pour les constructions, tout ce qui était technique et scientifique. Et c’est à partir de 17 ans quand il est au lycée qu’il découvre la danse grâce à son pote Antoine.

Antoine est fan de dubstep, une musique très populaire à l’époque. Et c’est grâce à son ami qu’il découvre la danse et se met à danser dans sa salle de bain. Gabriel enchaîne les vidéos, écoute du Michael Jackson et il ne s’arrête plus de danser !

Différencier les choses qu’on peut contrôler et celles qu’on ne peut pas : cette phrase là m’a fait beaucoup de bien au lycée.

Et c’est sa mère qui le voit en train de danser et lui montre de nouvelles ressources pour s’inspirer. Le début d’une belle histoire entre Gabriel et la danse.

Il prend alors des cours de danse, 2 à 3 par semaine et au bout d’un an et demi il commence à faire des compétitions et monter sur scène. Il rencontre notamment la smala, un groupe de danse sur Bordeaux. C’est un art dans lequel on peut rapidement arriver sur des scènes réputées, forcément en travaillant beaucoup.

On est vraiment dans le sol dans le hip hop. Et le fait de se focaliser dans le sol, ça créé des tensions dans le corps, ça créé plein de phénomène et on se nourrit de ça

Alors je demande à Gabriel de nous faire un historique du hip hop, n’y connaissant pour ma part pas grand-chose.

– Il y a le locking, une danse funk et on peut notamment penser à James Brown avec cette danse qui est plutôt joyeuse et festive.

– Il y a le popping, danse que pratique Gabriel, qui est plutôt tourné vers le contrôle musculaire avec une logique assez semblable à la funk. Les deux danses arrivent au début des années 80 aux États-Unis.

– Ensuite il y a le hip hop avec la break-dance et beaucoup de mouvements acrobatiques, l’idée qu’on peut se faire globalement du hip hop aujourd’hui.

– Et puis il y a la hype ce qu’il appelle également le hip hop newstyle un mélange de popping et de hip-hop.

Ça c’est pour ceux qui comme moi n’y connaissent pas grand-chose à la danse et notamment au milieu du hip hop !

Le battle, la compétition je l’ai toujours vu comme une façon de se dépasser soi-même plutôt qu’écraser l’adversaire

Et ce qu’il aime le plus dans la danse c’est justement le contrôle corporel et les effets apportés. Cette grande conscience du corps, de ce qui s’y passe à l’intérieur pour l’exprimer accompagné de musique à l’extérieur.

Il nous parle également de la créativité, comment il va chercher pour apporter de nouveaux mouvements et s’exprimer sur scène. Car oui il y a beaucoup d’improvisation dans le popping et il y a aussi des mouvements appris et répétés qui vont servir au moment des battles notamment.

Alors pour maîtriser son art oui il a besoin de créativité et aussi il fait tout un travail interne sur sa respiration.

Le stoïcisme ça a été une bonne préparation mentale pour être bien ancré quand je danse

J’avais vu en préparant l’interview que certains danseur appelaient Gabriel le stoïcien. L’histoire derrière ce surnom est un peu longue mais il nous la raconte rapidement en citant sa maman qui a fait des études d’anthropologie. Il avait donc beaucoup de livres à la maison quand il était jeune et les premiers livres qu’il a lus sont sur le stoïcisme : Épictète, Marc Aurèle… une philosophie qui l’a inspirée qui l’inspire encore aujourd’hui et lui permet de trouver un équilibre dans son quotidien.

Et comme tout artiste et comme beaucoup je fais le parallèle avec les sportives et les sportifs, Gabriel a un rituel avant de monter sur scène en 4 étapes, un rituel purement fonctionnel ! D’abord un mouvement avec les pieds pour sentir les talons et les orteils, ensuite il ouvre les mains tel Wolverine, puis il gonfle la cage thoracique pour forcer l’assurance et se concentrer sur sa respiration et enfin il monte le menton pour se sentir encore plus puissant. Ce sont quatre rituels qui viennent augmenter sa confiance en lui avant un battle !

J’ai fait 300 compétitions et j’en ai perdu plein !

On revient aussi les différentes compétitions auxquelles il a participé. Il nous parle du redbull dance your style, un concours de danse remporté par Gabriel en 2021. Il a aussi et surtout remporté le Summer Dance Forever à Amsterdam, considéré comme la plus grande compétition en un contre un. Un excellent coup de projecteur pour lui dans le milieu underground.

Et puis on a parlé argent. Est ce qu’on peut vivre de cette passion en France ? 

Il fait le comparatif avec la Chine où il a vécu pendant un an. Là-bas la communauté hip-hop est importante et on peut plus facilement faire carrière qu’en France. Car en France en remportant un battle on peut gagner entre 200 et 500€ alors qu’en Chine on est à peu près à 10 000 €. Au delà des battles et des compétitions, il pourrait en vivre en donnant des cours, dansant dans des clips ou sur des scènes… 

Je me suis trouvé un équilibre : le code pour l’esprit, la danse pour le corps

Alors oui aujourd’hui il pourrait vivre de sa passion mais il refuse beaucoup de choses. Il refuse aussi parce qu’il a besoin de conserver son équilibre entre sa vie de danseur, cette vie de lumière, de présence sur les réseaux sociaux et sa vie de développeur web.

Car c’est aussi ce qui en fait sa richesse, c’est cet équilibre entre le code et la danse. Il nous explique d’ailleurs en quelques mots ce qu’est un dev et l’alternance qu’il suit depuis un an maintenant. Un univers de “geek” comme il le dit, qui lui convient parfaitement !

C’est ça le graal, c’est l’objectif inatteignable

J’ai trouvé ça hyper intéressant qu’il nous partage ce qu’il va chercher dans la danse, les limites qui d’après lui n’existent pas pour toujours se surpasser. Ce qu’il ressent avant de monter sur scène et une fois qu’il est dessus. La trans dans laquelle la danse l’amène est passionnante.

Et avec Gabriel on a aussi parlé philosophie ! Comme je l’ai dit un petit peu plus haut Gabriel aime danser, faire du dev, manger (il a d’ailleurs besoin de manger avant ses compétitions pour être encore mieux ancré dans le sol !) et donc, la philosophie. Il nous a d’ailleurs conseillé “Les pensées pour moi-même” de Marc Aurèle. 

Le premier des arts est la nature, le pneuma, le souffle créateur et tout découle de ça

J’ai trouvé vraiment hyper intéressant l’équilibre qu’il a entre le dev et la danse, entre l’intérieur et l’extérieur, entre la lumière et l’ombre. 

Son art on peut le retrouver sur scène et aussi grâce au Global Mouvement à Bordeaux où il donne des cours une fois par mois ! A retrouver par ici !

Danser c’est un peu comme un journal intime

Et dans son journal intime on a cité plusieurs personnes : Heddy Maalem, Le Global Mouvement, Ange El Fonky Juice, et des personnes reçues sur le Pompon pour qui les propos de Gabriel ont fait échos ! Vanessa Feuillatte, première danseuse de l’Opéra de Bordeaux, Christine Hassid, chorégraphe, et le philosophe du Bassin d’Arcachon Joël Dupuch

Un bel épisode enregistré avec Gabriel sur un univers complètement inconnu !

À écouter sur

Partager cet épisode

Le Pompon, c’est aussi : 

Épisode 100 – Aurélie Piet

Épisode 100 – Aurélie Piet

Pour ce 100ème épisode j’ai le plaisir de recevoir l’économiste Aurélie Piet !
Comment changer de modèle ? Pourquoi le modèle économique dominant n’est plus tenable ? Comment on fait demain ? Aurélie nous partage ses recherches et les modèles économiques vers lesquels nous pouvons tendre !

lire plus
Épisode 99 – Pierre Eguiazabal

Épisode 99 – Pierre Eguiazabal

Pierre EguiazabalMaison Eguiazabal« On fait un beau métier ! On apporte du bonheur quand même ! »Le Pompon - Épisode 99Pour ce 99ème épisode j’ai le plaisir de recevoir Pierre Eguiazabal ! Pierre...

lire plus
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial